À quand remonte votre dernière visite de votre grenier ? Il y a longtemps ? Lisez ceci.

 

La grande majorité des propriétaires n’iront probablement jamais ou très peu souvent dans leur entre-toit. Pourtant, une visite devrait y être faite selon ma propre opinion, aux 2 à 3 ans.

 

Je ne compte plus le nombre de fois où je suis redescendu d’un grenier lors de mes inspections et que j’ai fait sursauter les propriétaires en leur mentionnant ce que j’ai vu.

 

Quoi ? Il y a de la moisissure dans mon grenier ? - Oui monsieur !

 

Des champignons dites-vous ? - En effet !

 

Des souris ? - Ça aussi !

 

Quoi d’autre ? - Des infiltrations d’eau monsieur !

 

Tout cela, c’est sans parler de la vermiculite, du manque d’isolation, des fils électriques coupés qui sont encore sous tension, et j'en passe.

 

Comme vous pouvez le constater, nombreux sont les problèmes que l’on peut retrouver dans un entre-toit. Alors pour vous aujourd’hui, je vais vous expliquer en détail comment procéder vous-même à une inspection de base de votre entre-toit et déceler les problèmes les plus courants. (Notez que votre inspection ne remplacera jamais celle d’un inspecteur, mais elle pourra tout de même vous aider à prévenir/déceler quelques problématiques)

Étape #1 : Sachez où mettre les pieds.

 

Si vous ne voulez pas défoncer le plafond et vous retrouver sur le plancher du salon, il faudra que vous marchiez sur les fermes de toit/chevron. Les fermes de toit sont habituellement faits en triangle. Alors assurez-vous de marcher sur la membrure du bas ou sur les coins.

107610357_3136568199754601_3611507033197496920_n.jpg

Étape #2 : Vérifiez la ventilation.

 

Un entre-toit doit impérativement être bien ventilé afin d’éviter plusieurs problèmes, par exemple une surchauffe de votre entre-toit, ce qui pourrait endommager prématurément vos bardeaux d’asphalte. La façon la plus commune d’aérer l’entre-toit d’une maison se fait par les soffites (entrée d’air) et ressort plus haut par les maximums. Donc il est impératif de s’assurer que vos soffites soient bien dégagés. En gros, l’isolant ne doit pas toucher au sous-toit, idéalement un 2 po de dégagement est recommandé. Si l’isolant est en contact avec le sous-toit, nous vous recommandons de faire corriger cette situation.

Déjà en hiver, ci vous voyez de la glace au bas de votre toiture, ceci sera fortement dû à une mauvaise ventilation/isolation. De telles barrières de glace peuvent causer des infiltrations d’eau, alors ne tardez pas à faire corriger.

107990971_3136585139752907_6594923427326

Étape #3 : Cherchez des signes d’infiltrations d’eau.

Les signes d’infiltrations d’eau peuvent être actifs ou passifs. La majorité des infiltrations d’eau vont avoir lieu lorsque votre recouvrement de toiture est endommagé, ou par les émergences de toit (autour de la cheminée, évent de plomberie, ventilation etc.). Avec les années, le scellant autour des émergences tend à sécher pour ainsi finir par fissurer. La bonne nouvelle, c’est que la plupart des infiltrations vont cesser lors de la réfection de votre recouvrement de toiture. D’où la nécessité d’un entretien régulier de votre toiture.

Étape #4 : Cherchez des signes de moisissure et de champignons.

La moisissure dans un entre-toit est probablement la problématique la moins souhaitable. La moisissure sera généralement causé par un surplus d'humidité ou par une infiltration d'eau. Bref, tout ceci peut être causée par différentes raisons. En voici deux :

 

1. Un tuyau d’évacuation qui se vide dans le grenier.

Bien inspecter l'étanchéité de vos conduits

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

108986229_3136599556418132_9649366750763

Voici un exemple de moisissure qu'on peut trouver dans un entre-toit

109276514_3136599923084762_5428692270999

2. Une mauvaise ventilation de l’entre-toit. (Voir étape #2 : Soffite bouché)

 Exemple de moisissure

La bonne nouvelle pour la moisissure c’est qu’elle peut être enlevée. Des compagnies spécialisées s’occuperont de vous. (Par expérience, attention aux arnaqueurs et privilégier une compagnie avec de bonnes références).

Voici un exemple de champignons qu'on peut trouver dans un entre-toit

Si vous voyez des champignons, nous vous recommandons de les faire tester par un laboratoire certifié, car certains d’entre eux peuvent être très dommageables. À titre d’exemple, la mérule pleureuse (le cancer de la maison) pourrait finir par vous coûter très cher, dans le pire des cas la démolition de votre maison.

3. Un par vapeur mal scellé.

Un par vapeur est la membrane (Polyéthylène, papier noir, papier d'aluminium, etc.) qui se retrouve sur le côté chaud de votre maison, donc à l'intérieur. Cette membrane empêchera la migration de la chaleur/humidité de la maison de se retrouver à l'intérieur de vos murs ou de votre entretoit. 

Lorsque vous voyez un tuyau de ventilation, luminaire, évent de plomberie ou autre, traverser votre plafond, aller lever votre isolant afin de vérifier sur le trou qui a été fait est bien étanche et corriger au besoin.

Étape #5 : L'isolation

De nos jours, les normes exigent un facteur isolant R-41. Ce qui équivaut à environ 10-12'' de laine/cellulose.

Dans les plus vieilles constructions, vous pourriez retrouver de l'isolation en bran de scie (environ R1 pour chaque pouce d'épaisseur.

Sinon, s'il ressemble à ceci, 

 

 

 Vermiculite

Pas de panique ! Mais ne restez pas là sans la protection adéquate. Il s’agit de la vermiculite. Le problème avec la vermiculite, c’est qu’elle pourrait contenir de l’amiante. Il vaut donc mieux la faire tester par un laboratoire certifié.

 

Lorsque l’amiante est immobile, elle ne cause pas de problème. Mais lorsque vous la manipulez ou marchez dedans, elle peut causer de graves maladies si on respire les particules dégagées (normalement sur une longue période).

 

Et puis si elle contient de l’amiante, N’ESSAYEZ SURTOUT PAS DE L’ENLEVER VOUS-MÊME. Il existe des compagnies spécialisées dans le domaine.

 

En terminant,

 

Tout ceci peut faire peur, mais mon but dans cet article est simplement de vous aider à faire les vérifications nécessaires pour que votre demeure reste saine et d’éviter les mauvaises surprises. Alors soyez prudent, emportez une bonne lampe de poche, un masque, attention où vous mettez les pieds, puis finalement, attention aux clous au plafond.

 

P.S : Les problèmes mentionnés ci-dessus sont les plus courants. Malheureusement, il en existe plusieurs autres. Un inspecteur certifié sera toujours à privilégier pour une inspection complète et approfondie de votre maison.

107708371_3136603886417699_1078107719083